Emmanuel Macron et le travail sans bénéfices sociaux

Version audio

On le savait, Emmanuel Macron aime le travail qui ne donne pas de droits au chômage, à la retraite, à la Sécurité sociale…
On l’a vu avec les heures supplémentaires défiscalisées qui légalisent « l’optimisation fiscale » (terme inventé par les fraudeurs du fisc). Elle ne coûte presque rien aux entreprises. On perd toutes les avancées sociales du siècle dernier.
Sa dernière trouvaille c’est de conditionner le RSA à 15 à 20 heures de travail par semaine.
Ha, elle est jolie, l’escroquerie.
Plutôt que faire un temps partiel touchant entre 675 à 880 € (pour 15 ou 20 heures) et payant des cotisations sociales, on va faire faire le travail par une personne au RSA (donc pas de cotisations retraite, chômage, Sécurité sociale), c’est 550 €.
Il faudrait qu’il explique comment il va faire pour créer 2 millions d’emplois partiels pour ça.

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aller au contenu principal