Le Venezuela, une dictature ?

venezuela

Le Venezuela est-il une dictature ? Jean Feyder donne une vision sur la situation au Venezuela qui diverge par rapport à ce que peuvent raconter 90 % des médias en France (ou dans le monde occidental) détenue par 9 milliardaires. Ces milliardaires veulent imposer le capitalisme même dans les pays qui ont choisi une autre voie.

Le Venezuela, une dictature ?

Attention : je ne prétends pas que Jean Feyder relate la situation réelle du Venezuela. Je pense que ça permet de relativiser une situation plus complexe que celle décrite par les médias occidentaux. Il est plus facile de dire que la situation est du seul fait de la dictature vénézuélienne (vous voyez bien que le communisme, ce n’est pas bien) plutôt qu’aider par l’effondrement du prix du pétrole, des sanctions fortes et de l’ingérence des pays occidentaux.

Quand on n’a que la version de l’opposition politique qui arrive à nos oreilles, comment peut-on vraiment se faire une idée objective ?

Bon à savoir :
En 2018, le groupe de Lima a demandé au gouvernement vénézuélien de fixer un nouveau calendrier électoral en lieu et place de l’élection qui était pourtant prévue pour le 22 avril. Une partie de la communauté internationale, notamment l’Union européenne et la Colombie, a déjà dit qu’elle ne reconnaîtrait pas les résultats de l’élection.

Le 23 janvier 2019, Juan Guaidó, président du Parlement, s’autoproclame « Président en exercice ». Les É-U et quelques autres pays reconnaissent aussitôt cette proclamation. Les autres pays dons la France font chanter Nicolas Maduro en lui donnant 11 jours pour organiser des élections libres, sinon, ils reconnaîtraient Juan Guaidó en tant que « Président en exercice ».

note : organiser des élections libres n’est pas une mauvaise idée, mais il n’y a-t-il pas une meilleure manière que l’imposer sous la menace de reconnaître comme président quelqu’un qui s’est lui-même autoproclamé ? Si ce n’est pas une intention de renverser le pouvoir…

Le 7 décembre 2021, l’ONU a reconnu le pouvoir vénézuélien dont seulement 13 étaient contre sur 193. Et à ce moment-là France ne reconnaissait pas son gouvernement.

À l’élection présidentielle au premier tour, le président vénézuélien a fait 30% de l’électorat total, malgré le boycotte appelée par l’Europe et l’Amérique du Nord.
Quant au président français (pour comparer), aussi au premier tour, a fait 20% de l’électorat total sans ingérence extérieure.
Vous pouvez regarder cette vidéo qui relate les derniers événements avec Macron qui se voie déjà prix Nobel de la paix :
Venezuela : les raisons d’un retour sur la scène mondiale

Photo : Venezuela par Nick Youngson CC BY-SA 3.0

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
En haut
Aller au contenu principal