Les accidents, c’est la faute aux routes.

L’association 40 millions d’automobilistes, le lobby fataliste qui milite pour une dé-responsabilité totale des automobilistes et qui estime que les accidents sont inévitables, que bon 9 morts par jour, ce n’est pas si grave, que c’est le prix à payer pour rouler en voiture.

Donc cette association estime que de nombreux accidents sont dus aux infrastructures routières vétustes. Les automobilistes ne seraient donc pas responsables de ces accidents.

C’est donc les routes qui causent des accidents (vilaines routes). C’est comme les arbres qui tuent des automobilistes.

Et les conducteurs alors ? N’ont-ils pas une responsabilité ? Pour 40 millions d’automobilistes, ils n’en ont pas. Et l’obligation de maîtrise de son véhicule ? Et l’obligation de maîtriser sa vitesse ?

Si une route est dégradée, le plus simple dans l’immédiat est de réduire sa vitesse. Sauf que 40 millions d’automobilistes milite aussi contre les limitations de vitesse. Chercher l’erreur !

On devrait donc pouvoir rouler à 130 sur une départementale délabrée.

Attention, je ne dis pas qu’une route dégradée, c’est normal. L’état des routes n’est juste que le résultat de la politique du tout voiture, tout camion. Plus de voiture, plus de camion, c’est plus de dégradation. Pourquoi il y a plus de véhicule ? Simplement que le ferroutage n’existe presque plus (les marchandise qui passaient par le train passent aujourd’hui par la route), que le vélo n’est pas encouragé (un vélo ne dégrade pas une route). Les villes n’ont plus les moyens d’entretenir les routes, car elles se dégradent de plus en plus vite. L’association 40 millions automobilistes se plaint d’un état encouragé par ses positions.

De qui se moquent-ils ?

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Vous aimerez peut-être