L’état détient le monopole de l’usage légitime de la violence

Version audio

Le nouveau quinquennat de Emmanuel Macron sera sous le signe de la violence. Violence sociale avec avec la réduction des droits des citoyens par exemple avec le repoussement de l’âge de la retraite ou faire travailler les bénéficiaires du RSA sous le SMIC sans bénéfices sociaux, mais aussi violence physique comme ces policiers qui agressaient des populations à coup de gaz lacrymogènes qui n’avaient commis comme seule faute celle d’être présent au Stade de France et Gare de l’Est.

Que ce personnage fasse attention, car à force de martyriser la population, il y en a qui en ont perdu la tête.

Citation du titre : Max Weber, 1864 – 1920.

ignace72

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aller au contenu principal