Nicolas Sarkosy ou le retour de « la théorie du genre »

Il est bon de rappeler que la « théorie du genre » n’existe pas. C’est une invention de l’extrême droite catholique.

Ce qui existe, c’est des études sur le genre. Le but de ces études est de définir par exemple si les femmes sont prédestinées aux taches ménagères ou à la couleur rose ou si les hommes sont prédestinés au bricolage ou à la couleur bleue.

Alors vous aller me dire : pourquoi l’extrême droite catholique a-t-elle inventé cette fumeuse « théorie du genre » ?

Ces intégristes croient que le genre détermine la vie d’une personne. Exemple : une femme doit rester à la maison pour s’occuper des enfants. Une femme ne doit pas travailler. Une femme ne doit pas voter.
Ce déterminisme (qui n’existe pas) est la base de l’église.
Bon ben « la théorie du genre » alors ?
Ben c’est qu’aujourd’hui, on enseigne à l’école qu’une femme peut faire la même chose qu’un homme si c’est son désir : Conductrice de poids lourds, juge, pompier…

L’extrême droite donc estime que si on apprend ça à des enfants, c’est lui apprendre qu’une femme n’est une femme que si elle veut et qu’un homme n’est un homme que s’il veut.
C’est ça, « la théorie du genre ». On voit bien que ça n’a rien à voir avec ce qui est enseigné aux enfants.

Revenons à notre Nicolas nationnal.
Le petit Nicolas qui est encore à la pèche aux électeurs du front national, s’en est pris à la ministre de l’Éducation Najat Vallaud Belkacem.
Donc il a déclaré en meeting (en bon français de France)

« Est-ce que c’est possible d’avoir des manuels scolaires où l’on n’enseigne pas la théorie du genre sans être dépeint comme un passéiste ? »

« Peut-on refuser le relativisme et affirmer que la parole du pape n’est pas de même nature que celle des idéologues de la théorie du genre ? Mme Najat Vallaud Belkacem aurait mieux fait de se taire, elle nous fait honte »

Personne ne me fera croire que le petit Nicolas ignore que « la théorie du genre » n’existe pas.

Il fait uniquement du pied aux électeurs du front national. Il est déjà dans le caniveau mais il creuse encore.

[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*