Pour leur rendre justice, réécrivons les articles qui relatent les morts de piétons ou de cyclistes victimes d’automobilistes

Version audio

Auteur : Gwenael pour CarFree.fr, article sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

La « voiture » qui a percuté un enfant de 4 ans dans le titre, devient un « automobiliste… en état de choc » dans le corps de l’article. Personne n’a tué personne. Seul un enfant est décédé. Et l’automobiliste est en état de choc.

Cette rhétorique est systématique dans tous les médias à chaque relation d’un meurtre (accidentel ou non) d’un piéton ou d’un cycliste par un automobiliste. L’honneur automobile est sauf, les médias y veillent. Et l’opinion publique va juger la mère qui n’a pas surveillé son enfant. On ne va tout de même pas supprimer les bagnoles pour laisser jouer les enfants dans la rue!

C’est pourquoi il faut réécrire les articles qui relatent les morts de piétons et de cyclistes sur la route, pour rendre justice aux victimes.

Article d’origine : https://www.ouest-france.fr/bourgogne-franche-comte/doubs-25300/doubs-un-enfant-de-quatre-ans-decede-apres-avoir-ete-percute-par-une-voiture-7796244?fbclid=IwAR1bPT_s8Po0nl4iFAfcFEQUe6bAq9ONAhxJ_L2oDwkdQG4nPHm4WyV68sQ

Réécriture :

Doubs – Un automobiliste tue un enfant de quatre ans en le percutant avec une voiture.
Un automobiliste a percuté un petit garçon de quatre ans avec une voiture à Lougres (Doubs) Mercredi 1er juin 2022 à 18H. Dans la foulée, l’enfant est mort en soirée à l’hôpital de Besançon, situé à 80 km de l’accident. Faute d’établissement de soins à proximité à cause d’un aménagement du territoire dévolu à l’automobile, il a fallu dépêcher un hélicoptère pour l’y emmener.
D’après les infos de France Bleue, la mère du petit garçon serait sortie de chez elle pour rattraper son chien qui traversait une route autorisée à la circulation automobile. Son fils l’aurait suivie mais l’automobiliste aurait considéré que l’enfant comprendrait le danger avant de se décider à arrêter son véhicule. Ne sachant plus où donner de la tête à cause de sa vitesse excessive, pourtant conforme au code de la route, et se rendant compte qu’il ne pouvait faire passer son véhicule, trop gros, entre le chien et l’enfant il aurait choisi de percuter l’enfant, le confondant avec le chien. D’après les premiers éléments de l’enquête, l’automobiliste roulait trop vite, avec un véhicule trop lourd pour s’arrêter en cas d’urgence. Le coeur du garçonnet ne battait plus à l’arrivée des secours mais c’est seulement à l’hôpital qu’on a formulé son décès. Le conducteur, confus de découvrir qu’il était devenu un meurtrier, a été rassuré par les pompiers.

Source : http://carfree.fr/index.php/2022/06/09/pour-leur-rendre-justice-reecrivons-les-articles-qui-relatent-les-morts-de-pietons-ou-de-cyclistes-victimes-dautomobilistes/

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aller au contenu principal