Pourquoi n’y a-t-il pas de patriotes à l’extrême droite ?

Version audio

Un patriote, c’est une personne qui aime sa patrie et la sert avec dévouement.
Alors, qui est-ce, une personne qui aime sa patrie  ?
C’est une personne qui aime la communauté sociale et politique à laquelle il appartient et qui aime le pays habité par cette communauté.
La communauté sociale de la France, c’est la démocratie, les droits de l’homme et du citoyen.
Les droits de l’homme et du citoyen, c’est des droits qui sont accordés à tout ceux qui résident en sur le sol français.
L’objectif de notre communauté sociale, c’est qu’il n’y ait pas de sous-personnes. C’est d’aider ceux qui en ont besoin. Quiconque a besoin d’aide doit pouvoir la trouver.
Les médecins soignent les malades qu’ils soient français de souche ou non, qu’ils soient français ou non, qu’ils soient riches ou pauvres.

Le patriotisme est né de la gauche en 1789, du fait des brimades du pouvoir monarchique.
Pendant la guerre 39-45, pendant que l’extrême droite était au pouvoir, c’était là les vrais patriotes qui sauvaient les juifs de France ou qui combattaient l’occupant. C’était les vrais patriotes qui étaient exécutés. Dans les rangs des résistants, il n’y avait pas d’extrême droite.

La communauté sociale de la France, c’est la laïcité instaurée par la loi de 1905.
La laïcité, c’est la liberté de chacun de croire ou de ne pas croire et de pratiquer sa croyance en liberté dans tout l’espace ouvert au public.
La laïcité, c’est la liberté de s’habiller selon ses convictions religieuses. C’est pouvoir porter la robe pour le clergé ou le voile religieux.
La démocratie, les droits de l’homme et du citoyen et la laïcité sont en déclin en France, mais ce n’est pas irréparable.

L’interdiction des signes religieux est maintenant imposée aux élèves.
Le port du voile intégral est interdit.
Ces interdictions sont pourtant contraires à la loi de 1905, car les interdits ne sont réservés qu’à l’état.
C’est la séparation des églises et de l’état.

Donc, ces interdictions sont réservées aux fonctionnaires de l’état ou aux bâtiments publics. Un fonctionnaire ne doit pas porter de signe religieux tout comme il est interdit d’accrocher une croix au mur d’une classe d’école ou de mettre une crèche dans une mairie.
Les usages de l’espace public (donc les salles de classe) ne sont pas soumis à ces interdictions. Il ne peut pas être demandé d’enlever son voile à une femme qui vient assister à un conseil municipal.
Par cette loi de 1905, l’état n’a pas à se mêler des affaires des religions si les personnes ne causent pas de troubles à l’ordre public.
Il n’y a jamais eu de troubles à l’ordre public causé par le port de signes religieux par un élève ou par une femme portant la burqa.
Que ces vêtements plaisent ou pas n’a absolument aucune importance vis-à-vis de la loi.

Pour le port du voile intégral, le pouvoir a été obligé de contourner la loi de 1905. En fait, c’est de se couvrir le visage en public qui est interdit. La loi ne cible donc pas directement le vêtement religieux. Ça a un effet, de bord. Le motard qui fait son plein d’essence a obligation de retirer son casque intégral pour faire son plein. C’est con, mais c’est comme ça. Ça m’est déjà arrivé de demander à un motard de retirer son casque pour que j’accepte qu’il paye son carburant.

J’entends souvent dire que le voile islamique, le burkini sont des vêtements qui sont imposés aux femmes par leurs maris donc ça devait être interdit.
Rien dans les lois n’interdit à une personne d’imposer à une autre le port d’un vêtement. Si la personne accepte cette imposition, c’est légal. Dans un couple, s’il y a désaccord, il y a toujours un des deux qui va devoir céder. Les restaurants n’acceptent pas les clients en maillot de bain. C’est légal. Si la personne veut rester en maillot de bain, elle peut partir. Ce qui est interdit c’est d’accepter ceux qui portent une croix et d’interdire ceux qui portent le voile islamique (ou l’inverse).

À l’extrême droite, on n’aime pas la communauté sociale et politique de la France.
Ils sont contre la laïcité, les droits de l’homme et du citoyen et la démocratie.
Il suffit d’entendre Marine Le Pen contester le droit des personnes à manifester contre elle. Le droit de manifester est pourtant un droit fondamental dans une démocratie.

Interdire le voile dans l’espace public est contraire à la loi de 1905. Imaginez-vous demander à toutes les religieuses et nonnes de se dévoiler ?

De même, proposer de déporter des millions de musulmans est inacceptable.

Donc, non, à l’extrême droite, il n’y a pas de patriotes.

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
En haut
Aller au contenu principal