Les candidats et l’AAH dans leurs programmes

handicap-01
Version audio

L’Allocation aux adultes handicapés est une aide financière qui permet d’avoir un minimum de ressources. Cette aide est souvent la seule source de revenus bien qu’elle peut être cumulée avec l’APL.

L’AAH se monte aujourd’hui à 919,86 € si la personne n’a aucune ressource et qu’elle a un taux d’incapacité entre 50 et 100 %.

C’est la double peine, la personne subit son handicap et elle vit sous le seuil de pauvreté. Ce n’est pas comme si elle avait le choix.

Je précise que contrairement aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS, de l’ACRE-ASS, de la RPS, de la RFPE, les bénéficiaires de l’AAH n’ont pas droit à la prime de Noël (comme les retraités).

Voyons ce que proposent les différents candidats à la présidentielle :

  • Marine Le Pen : propose 1000 €.
  • Nicolas Dupont-Aignan : propose une hausse de 160 € pour atteindre le seuil de pauvreté fixé à 1060 € en 2021 (ce seuil est passé à 1102 € en 2022).
  • Jean Lassalle : propose 1100 €.
  • Anne Hidalgo : propose une aide qui doit se rapprocher du SMIC et promet une concertation avec les associations représentatives des personnes handicapées.
  • Philippe Poutou : propose une hausse au niveau du SMIC.
  • Jean-Luc Mélenchon : propose la même chose.
  • Fabien Roussel : création d’un revenu universel d’existence de 1500 €.
  • Valérie Pécresse : propose une indexation sur l’inflation.
  • Yannick Jadot : revalorisation (aucun montant précisé).
  • Emmanuel Macron : aucun changement dans le programme.
  • Nathalie Arthaud : aucun changement dans le programme.
  • Éric Zemmour : aucun changement dans le programme.

Par contre, tous sont d’accord pour que les revenus du conjoint ne soient plus pris en compte dans le calcul de l’AAH.
SAUF Emmanuel Macron qui ne veut rien changer.
Sophie Cluzel, secrétaire d’État au Handicap, dit :

On me dit souvent qu’on subit le handicap, et pas le reste, mais on subit aussi la pauvreté malheureusement et on subit aussi la vieillesse », a-t-elle ajouté. Elle encourage néanmoins à aller plus loin en « changeant de politique pour ne plus compter sur la solidarité familiale et, à ce moment-là travailler sur l’ensemble des revenus, des ressources des personnes, mais quelles qu’elles soient, en situation de handicap ou pas.

https://informations.handicap.fr/a-aah-jusqu-a-1500-euros-promesses-candidats-32593.php

Ce qui veut dire que le gouvernement actuel (et donc Emmanuel Macron) pense qu’une personne handicapée est une personne à faible revenue comme les autres et tant pis si elle ne peut pas faire autrement.

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aller au contenu principal